Un p'tit truc en plus


Un p'tit truc en plus
Réalisateur :
Artus
Pays d'origine :
FR
Titre original :
Un p’tit truc en plus
Durée :
1h39
Année :
2024
Date de sortie nationale :
01/05/2024
Genre :
CO
Casting :
Artus, Clovis Cornillac, Alice Belaïdi…
Synopsis :
Pour échapper à la police, un fils et son père en cavale sont contraints de trouver refuge dans une colonie de vacances pour jeunes adultes en situation de handicap, se faisant passer pour un pensionnaire et son éducateur spécialisé. Le début des emmerdes et d’une formidable expérience humaine qui va les changer à jamais.
Filtres
Version
Format
image
confort
son
Version
Format
image
confort
son
Bain de Bretagne
Dim 14 juillet
17:00
vf 2d
Bréal sous Montfort
Lun 15 juillet
14:30
vfad 2d
Bruz
Du ven 12 juillet
au sam 13 juillet
13:45, 16:00, 20:25 et 22:30
vf 2d
Dim 14 juillet
11:00, 13:45, 16:00 et 20:35
vf 2d
Lun 15 juillet
13:45, 16:00 et 20:35
vf 2d
Mar 16 juillet
13:45 et 16:00
vf 2d
Cancale
Sam 13 juillet
20:30
vf 2d
Ven 19 juillet
21:00
vf 2d
Dim 28 juillet
18:00
vf 2d
Châteaubourg
Ven 12 juillet
20:30
vf 2d
Combourg
Ven 12 juillet
21:00
vf 2d
Sam 13 juillet
15:00
vf 2d
Mar 16 juillet
15:00 et 20:30
vf 2d
Dol de Bretagne
Dim 14 juillet
15:00
vf 2d
Lun 15 juillet
17:30
vf 2d
Fougères
Ven 12 juillet
14:00 et 17:30
vf 2d
Sam 13 juillet
14:00 et 20:45
vf 2d
Dim 14 juillet
11:00, 14:00 et 18:15
vf 2d
Lun 15 juillet
14:00 et 20:45
vf 2d
Mar 16 juillet
14:00 et 17:00
vf 2d
Guichen
Mer 17 juillet
20:30
vf 2d
Ven 19 juillet
21:00
vf 2d
La Mézière
Du mer 10 juillet
au mar 16 juillet
11:00, 13:40, 15:45, 17:50, 20:00 et 22:15
vf 2d
La Richardais
Ven 12 juillet
14:30 et 20:50
vf 2d
Sam 13 juillet
14:30, 17:40 et 20:50
vf 2d
Dim 14 juillet
11:00, 14:40 et 20:40
vf 2d
Lun 15 juillet
17:30 et 20:40
vf 2d
Mar 16 juillet
14:40 et 17:45
vf 2d
Rennes
Du ven 12 juillet
au sam 13 juillet
14:00, 16:10, 19:50 et 22:00
vf 2d
Dim 14 juillet
11:10, 13:40, 15:50, 19:50 et 22:00
vf 2d
Du lun 15 juillet
au mar 16 juillet
14:00, 16:10, 19:50 et 22:00
vf 2d
Retiers
Lun 15 juillet
20:30
vf 2d
Mer 24 juillet
14:30
vf 2d
Romillé
Sam 13 juillet
21:00
vf 2d
Dim 14 juillet
18:00
vf 2d
Mar 16 juillet
15:00
vf 2d
Sam 27 juillet
18:00
vf 2d
Jeu 1 août
18:00
vf 2d
Sam 3 août
18:00
vf 2d
Lun 5 août
15:30
vf 2d
Mar 6 août
18:00
vf 2d
St-Aubin du Cormier
Mer 17 juillet
16:30
vf 2d
Mer 17 juillet
16:30
vf 2d
Dim 21 juillet
17:00
vf 2d
Dim 21 juillet
17:00
vf 2d
St-Lunaire
Dim 14 juillet
21:00
vfad 2d
St-Malo
Ven 12 juillet
18:10
vfst 2d
Ven 12 juillet
20:30
vf 2d
Sam 13 juillet
17:20 et 20:30
vf 2d
Dim 14 juillet
11:00 et 17:00
vf 2d
Dim 14 juillet
20:00
vfst 2d
Lun 15 juillet
14:10 et 20:30
vf 2d
Mar 16 juillet
17:20
vfst 2d
Mar 16 juillet
20:30
vf 2d
Vern-sur-Seiche
Du mer 10 juillet
au ven 12 juillet
11:15, 13:50, 16:10, 18:10 et 20:35
vf 2d
Sam 13 juillet
11:15, 13:50, 16:10 et 20:30
vf 2d
Dim 14 juillet
11:15, 13:50, 16:10, 18:10 et 20:35
vf 2d
Lun 15 juillet
11:15, 13:50, 16:10 et 20:35
vf 2d
Mar 16 juillet
11:15, 13:50, 16:10, 18:10 et 20:35
vf 2d
Vitré
Ven 12 juillet
11:00, 16:00 et 20:45
vf 2d
Sam 13 juillet
13:45 et 20:30
vf 2d
Dim 14 juillet
16:00 et 18:15
vf 2d
Lun 15 juillet
11:00, 16:00 et 20:00
vf 2d
Mar 16 juillet
18:00 et 20:45
vf 2d

sorti le 01/05/2024

Poursuivis par la police, un fils et son père en cavale sont contraints de trouver refuge dans une colonie de vacances pour jeunes adultes en situation de handicap ; l’un se fait passer pour un pensionnaire et l’autre pour son éducateur spécialisé.

Peu abordé au cinéma, le handicap mental est un sujet complexe à traiter mais qui peut donner lieu à des moments forts en émotions, en rires comme en pleurs. Prenant le contrepied du Huitième jours de Jaco Van Dormael ou de Hors-Normes de Toledano et Nakache, Artus traite son sujet avec un humour décomplexé rafraîchissant et très progressiste. Entre la bienveillance respectueuse et l’humour moqueur quasi burlesque (comme les coups que se prend sans cesse Marie), le réalisateur équilibre son film avec justesse, ne s’apitoyant jamais sur le sort et déstigmatisant au contraire le handicap par le rire.

En plus de la casquette de réalisateur, Artus se place au cœur de l’histoire, parmi les autres pensionnaires, contraint de « faire l’handicapé ». Par ce partage et une entraide mutuelle, l’alchimie entre les personnages fonctionne à merveille. Conservant leur nom, leur style et certaine de leur particularité, les acteurs atteints de handicap semblent s’amuser dans leur rôle. Ainsi, Arnaud Toupense est réellement fan de Dalida et s’exprime avec la même sincérité sans filtre dans la vie. Proche de ses comédiens, Artus construit le métrage autour de leur personnalité mais ajoute des notes d’humour bienvenues comme les insultes de Ludovic Boul qui fusent sans cesse ou les apparitions ponctuelles du véritable Sylvain qui vit ses meilleures vacances.

On pourrait tout de même reprocher au film une narration très convenue avec des développements de personnages vu et revu pour les animateurs et une fin qui enchaîne des scènes hautement improbables. Pour autant, le ton léger pardonne ces facilités au profit du rire et de la résolution des arcs des personnages qui s’en sortent avec un p’tit truc en plus.

Gwendal Ollivier