Revoir Paris


Revoir Paris
Réalisateur :
Alice Winocour
Pays d'origine :
FR
Titre original :
Revoir Paris
Durée :
1h45
Année :
2022
Date de sortie nationale :
07/09/2022
Genre :
DR
Casting :
Virginie Efira, Benoît Magimel, Grégoire Colin, Maya Sansa, Amadou Mbow…
Synopsis :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

A Paris, Mia est prise dans un attentat dans une brasserie. Trois mois plus tard, alors qu'elle n'a toujours pas réussi à reprendre le cours de sa vie et qu'elle ne se rappelle de l'évènement que par bribes, Mia décide d'enquêter dans sa mémoire pour retrouver le chemin d'un bonheur possible.
Filtres
Version
Format
image
confort
son
Version
Format
image
confort
son

sorti le 07/09/2022

Dès sa bande annonce, une puissante émotion se dégageait du nouveau film d’Alice Winocour, qui aborde le sujet douloureux et assez récent des attentats de Paris. Ancrée dans le quotidien de la capitale, la réalisatrice s’inspire évidemment des attaques de 2015 mais choisit tout de même de raconter une histoire fictive. Alors qu’elle se réfugie par hasard dans un restaurant pour éviter la pluie, Mia (incarnée par une Virgine Efira au top de son jeu) est prise au cœur d’un attentat à la mitraillette. Après trois mois de convalescence à la campagne, elle revient à Paris et réalise progressivement le poids de l’événement dont ne subsistent que des bribes dans sa mémoire.

Contrairement au déchirant documentaire 13 Novembre, le film s’éloigne des véritables attentats de Paris pour s’intéresser au traumatisme qu’un tel événement engendre inévitablement chez les victimes. Qu’elles se souviennent clairement ou pas du tout de l’attaque, l’omniprésence des détails sensoriels dans le quotidien, du son de la pluie (très bien appuyé par le mixage) à la vision d’un gâteau d’anniversaire, accablent l’inconscient qui lui ne peut s’empêcher de se souvenir, constamment. Pourtant, de ce tragique attentat, la réalisatrice décide de faire ressortir le sentiment d’union qui rassemble les victimes comme une grande famille, unie à jamais par ce souvenir. Associations, pages facebook, visites des lieux, les survivants de l’attentat se soutiennent par tous les moyens tandis que le reste du monde les respectent profondément ; en témoignent les nombreux personnages qui viennent en aide Mia dans sa quête de souvenirs.

Toutefois, si des relations étranges et intenses émergent d’une situation de tension si forte, celles avec l’entourage qui n’a pas vécu l’attentat se fragilisent. Les amis délaissent les sujets quotidiens pour arborer une compassion bienveillante mais malheureusement pesante et la vie de couple s’effrite inévitablement tant l’écart de l’incompréhension est grand. À mesure que les souvenirs reviennent, le besoin de retrouver l’inconnu qui lui a tenu la main pendant l’attaque croît en Mia. Se reposant sur sa nouvelle famille autant que celle-ci se repose sur elle, elle va devoir apprendre doucement à revoir Paris.

Benoît Meudec