Les Olympiades


Les Olympiades
Réalisateur :
Jacques Audiard
Pays d'origine :
FR
Titre original :
Les Olympiades
Durée :
1h45
Année :
2021
Date de sortie nationale :
03/11/2021
Genre :
DR,RO
Casting :
Lucie Zhang, Makita Samba, Noémie Merlant, Jehnny Beth, Annabelle Milot…
Synopsis :
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Paris 13e, quartier des Olympiades. Emilie rencontre Camille qui est attiré par Nora qui elle-même croise le chemin de Amber. Trois filles et un garçon. Ils sont amis, parfois amants, souvent les deux.
Filtres
Version
Format
image
confort
son
Version
Format
image
confort
son
Betton
Mer 8 décembre
20:30
vf 2d
Sam 11 décembre
21:00
vf 2d
St-Aubin du Cormier
Ven 10 décembre
20:45
vf 2d
Dim 12 décembre
17:30
vf 2d
St-Méen-le-Grand
Jeu 9 décembre
20:30
vf 2d
Du dim 12 décembre
au lun 13 décembre
20:30
vf 2d
Vitré
Jeu 9 décembre
20:30
vfad 2d
Ven 10 décembre
18:00
vfad 2d
Lun 13 décembre
17:45
vfad 2d

sorti le 03/11/2021

Après une très bonne escapade en territoire du western américain, le grand réalisateur français, Jacques Audiard revient au cœur de sa capitale pour se focaliser sur de jeunes trentenaires un peu paumés. La première force du metteur en scène est une fois de plus l’écriture très juste de ces quatre personnages dont les vies vont s’entremêler au hasard des rencontres, des sentiments de chacun, donnant lieu au désir et peut-être même à l’amour.

Le choix radical du noir et blanc sublime cette histoire d’une esthétique léchée, jouant avec le contraste des grandes tours du 13e arrondissement sur le ciel, celui des écrans d’ordinateur de l’agence d’Émilie, puis celui de la perruque blonde de Nora et Amber et de la couleur de peau du trio d’acteurs dont les corps s’unissent charnellement tour à tour. Les lumières, elles aussi maîtrisées avec brio, apportent par moment l’impression d’apercevoir de la couleur au sein de ces images du quotidien, du métro à la boîte de nuit. Rone livre une bande originale portée par des synthétiseurs attisant ces romances d’une énergie entrainante et minimaliste.

Noémie Merlant (Nora) continue son ascension vers le rang des meilleures actrices françaises, tandis que Lucie Zhang (Émilie) et Makita Samba (Camille) font leurs premières preuves sur le grand écran et le crèvent magistralement. Leurs interactions, d’un naturel palpable, donnent lieu à des scènes à la fois drôles et sensuelles, un véritable sentiment de vécu se dégageant de ces personnages quelque peu perdus mais qui cherchent avant tout à aimer et être aimer. Tournant son film en pleine crise sanitaire, Audiard parvient à faire émerger un véritable sentiment de vie de ce quartier des Olympiades.

Gwendal Ollivier