Trainline


 


 

Diane a les épaules

Happy Birthdead

Justice League

Le Musée des merveilles

Le Semeur

L'Etoile de Noël

M

Maryline

Par instinct

Prochainement

Critiques de films
Bandes-annonces
Classification

Les bons plans kdo

Nos liens

 Boutique cadeaux
 Suivez Facebook
 Suivez le fil Twitter

Demandez vos invitations gratuites
Gagnez Star Wars 8 en IMAX 3D à Paris
1 chance sur 5 de gagner 1 place de ciné

Abonnez-vous gratuitement !
Soyez au courant 
avant tout le monde des sorties de la semaine, événements, avant-premières...

Allemagne
Faute d'amour
Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser... Aucun des deux ne semble avoir d'intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu'à ce qu'il disparaisse.
>>> Plus d'informations

Happy End
"Tout autour le Monde et nous au milieu, aveugles." Instantané d’une famille bourgeoise européenne.
>>> Plus d'informations

Le jeune Karl Marx
1844. De toute part, dans une Europe en ébullition, les ouvriers, premières victimes de la “Révolution industrielle”, cherchent à s'organiser devant un “capital” effréné qui dévore tout sur son passage.

Karl Marx, journaliste et jeune philosophe de 26 ans, victime de la censure d’une Allemagne répressive, s’exile à Paris avec sa femme Jenny où ils vont faire une rencontre décisive : Friedrich Engels, fils révolté d’un riche industriel Allemand.

Intelligents, audacieux et téméraires, ces trois jeunes gens décident que “les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, alors que le but est de le changer". Entre parties d'échecs endiablées, nuits d'ivresse et débats passionnés, ils rédigent fiévreusement ce qui deviendra la “bible” des révoltes ouvrières en Europe : “Le manifeste du Parti Communiste”, publié en 1848, une œuvre révolutionnaire sans précédent.
>>> Plus d'informations

Sonita
Si Sonita, 18 ans, avait eu son mot à dire, elle aurait comme parents Michael Jackson et Rihanna. Réfugiée afghane clandestine en Iran, elle habite depuis dix ans dans la banlieue pauvre de Téhéran. Sonita rêve de devenir une artiste, une chanteuse en dépit des obstacles auxquelles elle est confrontée en Iran et dans sa famille. En effet sa mère lui réserve un tout autre destin : celui d’être mariée de force et vendue pour la somme de 9000 dollars. Mais Sonita n’entend pas se soumettre : téméraire et passionnée, elle bouscule les codes de cette culture conservatrice et décide de se battre pour vivre sa vie.
>>> Plus d'informations

Taxi Sofia
Lors d’un rendez-vous avec son banquier, un petit entrepreneur qui travaille comme chauffeur de taxi pour arrondir ses fins de mois découvre que le montant du pot de vin qu’il doit verser pour obtenir son prêt a doublé. Désemparé, l’homme tue le banquier et se suicide. Le drame suscite un débat national à la radio au sujet du désespoir qui a saisi la société civile. Pendant ce temps, cinq chauffeurs de taxi et leurs passagers roulent dans Sofia la nuit, chacun dans l’espoir de trouver un avenir meilleur.
>>> Plus d'informations

Téhéran Tabou
Téhéran : une société schizophrène dans laquelle le sexe, la corruption, la prostitution et la drogue coexistent avec les interdits religieux. Dans cette métropole grouillante, trois femmes de caractère et un jeune musicien tentent de s’émanciper en brisant les tabous.

CE QU'ON EN PENSE : 
 
"Téhéran tabou" ne suit pas un personnage principal. Film chorale, ses personnages se croisent et ne se reconnaissent pas toujours dans les rues de la capitale iranienne. Ces femmes et ces hommes vivent dans une société qui refuse son effritement pourtant inévitable. Dans ce Téhéran moderne, sur fond de sexe, de drogues et de musiques opposés à une loi hypocrite, les vies évolueront, chacune à leur petits niveaux.

En en faisant un film d'animation, Ali Soozandeh parvient à effacer la laideur du quotidien derrière la beauté des graphismes. Les dessins se basent le plus souvent sur de vrais acteurs, et surtout de vrais plans filmés. On se sent à l'extérieur de ce long métrage, tout comme les personnages sont hors leur société. Car c'est le vrai point de vue développé ici, cette société iranienne qui nous apparaît si étrange, si loin de nous. Liées à des hommes qui contrôlent tout, sous couvert de la Charia, les hommes au pouvoir usent des femmes et en abusent, dégradant le droit qu'ils sont censés représenter.

Dans ce monde Sara, future mère, femme bien sous tous rapports va se lier avec sa voisine, mère et prostituée. Au travers du prisme d'un immeuble flambant neuf, elles vont interagir avec les autres habitants de cette tour qui tente de s'élever, de sortir de cette société qui ne sait plus ou est sa place. Car face à la loi ultra-répressive c'est le monde interlope qui se développe. Les soirées voient drogues et musique techno se bousculer. Derrière chaque coin de porte se trouve l'être qui moyennant finance aidera nos héros à contourner la loi.

De ce maelström de vies refoulées on verra les destins s'élever ou plonger vers les bas-fonds. Une oeuvre forte, et parfois dérangeante, mais qui ne laisse pas indifférent.

Marc Flageul
>>> Plus d'informations

The Square
Christian est un père divorcé qui aime consacrer du temps à ses deux enfants. Conservateur apprécié d’un musée d’art contemporain, il fait aussi partie de ces gens qui roulent en voiture électrique et soutiennent les grandes causes humanitaires. Il prépare sa prochaine exposition, intitulée « The Square », autour d’une installation incitant les visiteurs à l’altruisme et leur rappelant leur devoir à l’égard de leurs prochains. Mais il est parfois difficile de vivre en accord avec ses valeurs : quand Christian se fait voler son téléphone portable, sa réaction ne l’honore guère… Au même moment, l’agence de communication du musée lance une campagne surprenante pour The Square : l’accueil est totalement inattendu et plonge Christian dans une crise existentielle.
>>> Plus d'informations

 Réalisation : © RTEL 2017 Site pour mobiles