Diane a les épaules

Happy Birthdead

Justice League

Le Musée des merveilles

Le Semeur

L'Etoile de Noël

M

Maryline

Par instinct

Prochainement

Critiques de films
Bandes-annonces
Classification

Les bons plans kdo

Nos liens

 Boutique cadeaux
 Suivez Facebook
 Suivez le fil Twitter

Demandez vos invitations gratuites
Gagnez Star Wars 8 en IMAX 3D à Paris
1 chance sur 5 de gagner 1 place de ciné

Abonnez-vous gratuitement !
Soyez au courant 
avant tout le monde des sorties de la semaine, événements, avant-premières...

Films en version française en audio-description pour les malvoyants
Au Revoir là-haut
Novembre 1918. A quelques jours de l’Armistice, Edouard Péricourt sauve Albert Maillard d'une mort certaine. Rien en commun entre ces deux hommes si ce n’est la guerre et le lieutenant Pradelle qui, en donnant l’ordre d’un assaut absurde, brise leurs vies en même temps qu’il lie leurs destins.

Sur les ruines du carnage de la première guerre mondiale, chacun va tâcher de survivre : Pradelle s'apprête à faire fortune sur le dos des morts tandis qu'Albert et Edouard, condamnés à vivre, vont tenter de monter une arnaque monumentale.

CE QU'ON EN PENSE : 
 
Adaptation du roman éponyme de Pierre Lemaitre, "Au revoir là-haut" suit l'arnaque que vont monter deux anciens poilus, dans une France ou les profiteurs de guerre ne se cachent même plus.

Les deux poilus, ce sont Albert Dupontel dans le rôle d'Albert Maillard, gars simple, voire simplet et Nahuel Pérez Biscayart dans le rôle de son ami Edouard. L’une des particularités de cette oeuvre c'est que l’un d’eux est une gueule cassée. La moitié de son visage a disparue dans un bombardement. Alors des masques viendront remplacer ses expressions. Il faut saluer le travail fait sur ces "visages". Tous plus beaux les uns que les autres, ils réveillent le grain de folie du film. Mais il faut aussi voir le travail de l'acteur (qui avait déjà eu son heure de gloire il y a peu dans "120 battements par minutes"), qui ne pouvait s'exprimer que par les yeux et le corps.

La mise en scène est virtuose. La caméra voltige et vient parfois à se poser sur une ruelle de ce Paris de 1920. Les angles de vue sont originaux, et accompagnent ainsi pleinement l'originalité volontaire des personnages. Et quels personnages ! Si l'on regrettera de ne pas voir davantage la soeur, jouée par Emilie Dequenne, Laurent Lafitte est un parfait salaud. Veule et méprisant, on ne rêve que d'une chose, lui mettre une beigne.

Il y a des réalisations dont on sent dès le départ qu'elles seront de qualité. Celle-ci en est, et surtout elle en est pour une bonne raison, c'est une superbe comédie dramatique.

Marc Flageul
>>> Plus d'informations

Carbone
Menacé de perdre son entreprise, Antoine Roca, un homme ordinaire, met au point une arnaque qui deviendra le casse du siècle. Rattrapé par le grand banditisme, il lui faudra faire face aux trahisons, meurtres et règlements de compte.
>>> Plus d'informations

Daddy Cool
Adrien, 40 ans et totalement immature, se fait larguer par Maude, 35 ans, désireuse d’enfin fonder une famille. Pour tenter de reconquérir l’amour de sa vie, Adrien décide de monter dans le futur ex-appartement conjugal: une crèche à domicile… Le début, d'une improbable expérience éducative…
>>> Plus d'informations

D'après une Histoire Vraie
Delphine est l’auteur d’un roman intime et consacré à sa mère devenu best-seller. Déjà éreintée par les sollicitations multiples et fragilisée par le souvenir, Delphine est bientôt tourmentée par des lettres anonymes l'accusant d'avoir livré sa famille en pâture au public. La romancière est en panne, tétanisée à l'idée de devoir se remettre à écrire. Son chemin croise alors celui de Elle. La jeune femme est séduisante, intelligente, intuitive. Elle comprend Delphine mieux que personne. Delphine s'attache à Elle, se confie, s'abandonne. Alors qu’Elle s’installe à demeure chez la romancière, leur amitié prend une tournure inquiétante. Est-elle venue combler un vide ou lui voler sa vie ?
>>> Plus d'informations

Epouse-moi mon pote
Yassine, jeune étudiant marocain vient à Paris faire ses études d’architecture avec un visa étudiant. Suite à un événement malencontreux, il rate son examen, perd son visa et se retrouve en France en situation irrégulière. Pour y remédier, il se marie avec son meilleur ami. Alors qu’il pense que tout est réglé, un inspecteur tenace se met sur leur dos pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un mariage blanc…
>>> Plus d'informations

La Mélodie
A bientôt cinquante ans, Simon est un violoniste émérite et désabusé. Faute de mieux, il échoue dans un collège parisien pour enseigner le violon aux élèves de la classe de 6ème de Farid. Ses méthodes d’enseignement rigides rendent ses débuts laborieux et ne facilitent pas ses rapports avec des élèves difficiles. Arnold est fasciné par le violon, sa gestuelle et ses sons. Une révélation pour cet enfant à la timidité maladive. Peu à peu, au contact du talent brut d'Arnold et de l'énergie joyeuse du reste de la classe, Simon revit et renoue avec les joies de la musique. Aura-t-il assez d’énergie pour surmonter les obstacles et tenir sa promesse d’emmener les enfants jouer à la Philharmonie ?
>>> Plus d'informations

Le Sens de la fête
Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd'hui c'est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d'habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l'orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie... Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d'émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu'à l'aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.
>>> Plus d'informations

L'Ecole buissonnière
Paris 1930. Paul n’a toujours eu qu’un seul et même horizon : les hauts murs de l’orphelinat, sévère bâtisse de la banlieue ouvrière parisienne. Confié à une joyeuse dame de la campagne, Célestine et à son mari, Borel, le garde-chasse un peu raide d’un vaste domaine en Sologne, l’enfant des villes, récalcitrant et buté, arrive dans un monde mystérieux et inquiétant, celui d’une région souveraine et sauvage.

L’immense forêt, les étangs embrumés, les landes et les champs, tout ici appartient au Comte de la Fresnaye, un veuf taciturne qui vit solitaire dans son manoir. Le Comte tolère les braconniers sur le domaine mais Borel les traque sans relâche et s’acharne sur le plus rusé et insaisissable d’entre eux, Totoche. Au cœur de la féérique Sologne, aux côtés du braconnier, grand amoureux de la nature, Paul va faire l’apprentissage de la vie mais aussi celui de la forêt et de ses secrets. Un secret encore plus lourd pèse sur le domaine, car Paul n’est pas venu là par hasard…
>>> Plus d'informations

M
Lila est bègue et s'est réfugiée dans le silence. Sa vie bascule lorsqu'elle rencontre Mo, un jeune homme charismatique, en manque d'adrénaline et d'amour. Ils tombent fou amoureux, mais Lila va découvrir que Mo a aussi ses secrets…
>>> Plus d'informations

Par instinct
Au sommet de sa carrière d'avocate, Lucie se rend en voyage d'affaires au Maroc, loin de son mari. Arrivée à Tanger, elle est frappée par le bouillonnement chaotique de cette ville où tout semble pouvoir advenir. Quand, venue de nulle part, une adolescente nigériane lui confie son bébé et lui demande de le protéger, elle est complétement déboussolée. Dans les bas-fonds de la ville, Lucie va pourtant chercher à sauver cette jeune fille d'un dangereux trafic. C'est sans compter sur l'attachement de plus en plus fort qu'elle ressent pour l'enfant...
>>> Plus d'informations

Thor : Ragnarok
Privé de son puissant marteau, Thor est retenu prisonnier sur une lointaine planète aux confins de l’univers. Pour sauver Asgard, il va devoir lutter contre le temps afin d’empêcher l’impitoyable Hela d’accomplir le Ragnarök – la destruction de son monde et la fin de la civilisation asgardienne. Mais pour y parvenir, il va d’abord devoir mener un combat titanesque de gladiateurs contre celui qui était autrefois son allié au sein des Avengers : l’incroyable Hulk…

CE QU'ON EN PENSE : 
 
Depuis bientôt 20 ans les studios Marvel construisent leur univers même si les différentes batailles juridiques peuvent rendre difficile la compréhension pour le néophyte. Mais un bon film de super-héros c'est quoi ?

1) De l'humour : Depuis les comics de Spiderman, on le sait, les punchlines (ces petites vannes lancées à la va-vite en plein combat) sont aussi importantes que le costume. Thor s'en charge, le héros est plus connu pour ses muscles que pour son intellect, et Chris Hemsworth use et abuse de l'auto-dérision. Comme quoi masse de muscles ne veut pas toujours dire prise au sérieux.

2) Des scènes d'action et de combats à couper le souffle : Parce que oui, tout de même, non mais oh ! Avoir des super-pouvoirs et n'en rien faire serait criminel (les utiliser aussi quand on est un super-méchant finirez-vous par me dire.) Pas de problème, en utilisant la mythologie nordique, les décors des précédents films et en y ajoutant une touche de science-fiction Taika Waititi (le réalisateur) nous met face à une avalanche (dans tous les sens du terme) d'effets spéciaux et d'action fun.

3) Des super-héros dans tous les sens : Avec "Civil War" les fans étaient gâtés, quasiment tous les héros des dernières années s'étaient donné rendez-vous chez Captain America. Et bien dans "Thor: Ragnarok" c'est à peu près pareil, il y en a moins, mais les apparitions feront bondir sur leur siège les amateurs du genre...

Alors si on regarde notre check-list il semblerait que ce "Thor" rentre dans les clous. A cela s'ajoute un scénario qui, bien que conventionnel, est bien bâti, plus un très bon jeu d'acteurs et une vraie maîtrise des effets spéciaux. Bref que du fun, courez-y !

Marc Flageul
>>> Plus d'informations

Tout nous sépare
Une maison bourgeoise au milieu de nulle part. Une cité à Sète. Une mère et sa fille. Deux amis d’enfance. Une disparition. Un chantage. La confrontation de deux mondes.
>>> Plus d'informations

 Réalisation : © RTEL 2017 Site pour mobiles