Accorhotels


 


 

Diane a les épaules

Happy Birthdead

Justice League

Le Musée des merveilles

Le Semeur

L'Etoile de Noël

M

Maryline

Par instinct

Prochainement

Critiques de films
Bandes-annonces
Classification

Les bons plans kdo

Nos liens

 Boutique cadeaux
 Suivez Facebook
 Suivez le fil Twitter

Demandez vos invitations gratuites
Gagnez Star Wars 8 en IMAX 3D à Paris
1 chance sur 5 de gagner 1 place de ciné

Abonnez-vous gratuitement !
Soyez au courant 
avant tout le monde des sorties de la semaine, événements, avant-premières...

Espionnage
Kingsman : Le Cercle d'or
Kingsman, l’élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors qu’une bombe s’abat et détruit leur quartier général, les agents font la découverte d’une puissante organisation alliée nommée Statesman, fondée il y a bien longtemps aux Etats-Unis.

Face à cet ultime danger, les deux services d’élite n’auront d’autre choix que de réunir leurs forces pour sauver le monde des griffes d’un impitoyable ennemi, qui ne reculera devant rien dans sa quête destructrice.

CE QU'ON EN PENSE : 
 
Le premier "Kingsman" dépoussiérait en 2015 le genre du film d'espion. Alors est-ce que ça valait une suite ? Reprendre les mêmes ingrédients, et hop ni vu, ni connu ? Non, rassurez-vous, le concentré de fun est toujours aussi chouette.

L'agence Kingsman, se reconstruit à peine que déjà tombent les ennuis. Gentils contre méchants, c'est courant. C'est le traitement qui fait de cette comédie britannique pleine d’action, un bon moment. Portrait d'une jeunesse réaliste et drôle, on suit Eggsy qui doit jongler entre sa vie de famille et son travail d'agent secret. Mais face à la menace, il devra faire équipe avec une agence cousine des Kingsmen.

C'est le super bonus de cet épisode : les Statesmen. Comparaison en provenance des U.S.A. de nos héros, on ne peut que rire des clichés. Les cow-boys n'enlèvent jamais leur Stetsons, et se battent avec des balles de base-ball. Mais c'est quand le scénario enfonce la pédale, et part à toute berzingue dans le délire qu'il réalise son but. Ville américaine 50's en plein milieu de la jungle, Elton John en coup de pied sauté, piège mortel digne d'une fête foraine... On sent le plaisir des acteurs. Julianne Moore semble prendre son pied à jouer les vilaines psychopathes, si éloignées de ses rôles habituels.

Vous avez 2h30 devant vous ? Vous voulez du fun, du fun rien que du fun ? Alors n'allez pas plus loin ce film est pour vous !

Marc Flageul
>>> Plus d'informations

 Réalisation : © RTEL 2017 Site pour mobiles