Capharnaüm

First Man - le premier homme sur la Lune

La Grande aventure de Non-Non

Le Flic de Belleville

Le Jeu

Le Procès contre Mandela et les autres

The House That Jack Built

The Predator

Yéti & Compagnie

Prochainement

Critiques de films
Bandes-annonces
Classification

Les bons plans kdo

Nos liens

 Boutique cadeaux
 Suivez Facebook
 Suivez le fil Twitter

Demandez vos invitations gratuites

Gagnez des cadeaux insolites avec le Festival Court Métrange
 

Abonnez-vous gratuitement !
Soyez au courant 
avant tout le monde des sorties de la semaine, événements, avant-premières...

Documentaire
De chaque instant
Chaque année, elles sont des dizaines de milliers à se lancer dans les études qui leur permettront de devenir infirmières. Admises au sein d’un « Institut de Formation en Soins Infirmiers », elles vont partager leur temps entre cours théoriques, exercices pratiques et stages sur le terrain. Un parcours intense et difficile, au cours duquel elles devront acquérir un grand nombre de connaissances, maîtriser de nombreux gestes techniques et se préparer à endosser de lourdes responsabilités.

Ce film retrace les hauts et les bas d’un apprentissage qui va les confronter très tôt, souvent très jeunes, à la fragilité humaine, à la souffrance, la maladie, et aux fêlures des âmes et des corps.
>>> Plus d'informations

Le Pape François - Un homme de parole
Le 13 mars 2013, le Cardinal de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, devient le deux cent soixante sixième Souverain Pontife de l’Église Catholique. C’est le premier Pape originaire d’Amérique du Sud, le premier jésuite nommé Évêque à Rome, mais avant tout le premier chef de l’Église à avoir choisi le prénom de François d’Assise (1181-1226), un des saints catholiques les plus révérés, qui avait dédié sa vie à soulager les pauvres et éprouvait un profond amour pour la nature et toutes les créatures de la Terre qu’il considérait comme la mère suprême.

Le film, plus qu’une biographie ou un documentaire, est un voyage initiatique dans l’univers du Pape François qui s’articule autour de ses idées et de son message, afin de présenter son travail, aussi bien que les réformes et les réponses qu’il propose face à des questions aussi universelles que la mort, la justice sociale, l’immigration, l’écologie, l’inégalité de revenus, le matérialisme ou le rôle de la famille.
>>> Plus d'informations

Le Procès contre Mandela et les autres
L’histoire de la lutte contre l’apartheid ne retient qu’un seul homme : Nelson Mandela. Il aurait eu cent ans cette année. Il s’est révélé au cours d’un procès historique en 1963 et 1964. Sur le banc des accusés, huit de ses camarades de lutte risquaient aussi la peine de mort. Face à un procureur zélé, ils décident ensemble de transformer leur procès en tribune contre l’apartheid.

Les archives sonores des audiences, récemment exhumées, permettent de revivre au plus près ce bras de fer.
>>> Plus d'informations

Libre
La Roya, vallée du sud de la France frontalière avec l'Italie. Cédric Herrou, agriculteur, y cultive ses oliviers. Le jour où il croise la route des réfugiés, il décide, avec d’autres habitants de la vallée, de les accueillir. De leur offrir un refuge et de les aider à déposer leur demande d'asile.

Mais en agissant ainsi, il est considéré hors la loi... Michel Toesca, ami de longue date de Cédric et habitant aussi de la Roya, l’a suivi durant trois ans. Témoin concerné et sensibilisé, caméra en main, il a participé et filmé au jour le jour cette résistance citoyenne.

Ce film est l'histoire du combat de Cédric et de tant d’autres.
>>> Plus d'informations

Nous, Tikopia
Depuis 3000 ans, les tikopiens considèrent leur île comme un être vivant qui les abrite, les protège et les nourrit. Ils ont bâti avec elle une relation particulière faites de droits et de devoirs réciproques. Son avis est régulièrement sollicité lors des grandes décisions concernant la vie sur l’île. « Nous tikopia » se construit autour de cette relation entre l’île et ses habitants et se raconte à travers le point de vue et la parole de l’île.
>>> Plus d'informations

Un Nouveau Jour sur Terre
Un nouveau jour sur terre nous propose, grâce à de nouvelles avancées technologiques spectaculaires et des scènes totalement inédites, de nous plonger comme jamais auparavant, au plus près des splendeurs de la Nature.

Du lever au coucher du soleil, reptiles et batraciens, mammifères terrestres et marins et créatures minuscules ou gigantesques guettent le soleil dont tous dépendent pour leur survie, des plus hautes montagnes aux îles les plus reculées, de la savane africaine à l'océan Arctique.

Un documentaire exceptionnel pour mieux comprendre que chaque jour compte davantage de tragédies et de récits enchanteurs qu'on ne peut imaginer…
>>> Plus d'informations

Visages Villages
Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer.

Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi de créer des galeries de photographies en plein air.

Quand Agnès et JR se sont rencontrés en 2015, ils ont aussitôt eu envie de travailler ensemble, tourner un film en France, loin des villes, en voyage avec le camion photographique (et magique) de JR.

Hasard des rencontres ou projets préparés, ils sont allés vers les autres, les ont écoutés, photographiés et parfois affichés. Le film raconte aussi l’histoire de leur amitié qui a grandi au cours du tournage, entre surprises et taquineries, en se riant des différences.

CE QU'ON EN PENSE : 
 
Agnès Varda, l'un des grands noms du cinéma français, elle était là, compagne de route, lors des prémices de la nouvelle vague, nous revient. Toujours aussi discrète, et intelligente elle partage la réalisation avec JR, artiste plasticien, à la croisée des chemins entre galeriste et photographe. Ce dernier connu pour ses collages de photos, partage la passion d'Agnès Varda pour l'image, les images.

Alors que la réalisatrice voit sa vue baisser, elle décide de partir sur les routes de France à la recherche de villages avec le plasticien JR. Dans ces coins de notre pays, ils proposeront aux villageois de poser, afin de voir leurs portraits enorgueillir les murs locaux. En échange, quelques paroles et un peu de liberté pour les deux artistes seront demandées.

A mi-chemin entre le documentaire et l'auto-fiction, l'on passe de scènes jouées (le plus souvent les préparatifs ou les dialogues complices entre les deux réalisateurs), à des instantanés ou des prises de vues plus artistiques. Et lorsque l'on connait le rapport des deux auteurs à l'image, son utilisation et le cadrage, on voudrait que certains plans durent une vie.

"Visages villages" ne parcourt pas les chemins de France, pour le plaisir de la route Les quelques scènes de route ne servent que de lien. La caméra préfère s'arrêter à tel ou tel endroit et en prendre le pouls. Alors que la France redécouvre son arrière-pays, à grands renforts d'émissions sur les plus beaux villages, ou de séries télés, cette oeuvre change la donne. Point d'image d'Epinal, pas de havre de paix coupé du reste du monde, les portables servent à faire des selfies et les grands-parents parlent de réseaux sociaux. Cette campagne est aussi coeur d'une certaine industrie, usine de village, ou tout habitant se doit de travailler, ou à tout le moins de connaître l'un des employés.

Le sujet du long métrage flotte constamment, passant des villageois (les visages !) aux villages pour en revenir aux deux cinéastes. Le scénario passant de l'un à l'autre, on comprend que c'est le voyage qui est au centre de la trame, et avec lui ce sont surtout ses étapes, au centre du viseur. Voyage à travers l'oeil et donc la beauté. Tout le film est résumé dans cette séquence au Louvre : JR pousse à toute vitesse le fauteuil roulant dans lequel Agnès Varda traverse le musée. Pied de nez au "Bande à part" de Godard, la scène juste et belle accompagnera encore longtemps le spectateur après qu'il ait quitté la salle.

Marc Flageul
>>> Plus d'informations

 Réalisation : © RTEL 2018 Site pour mobiles